architecture.jpg

À l'heure où #StayAtHome prône, il est plus que jamais temps de questionner notre rapport à l'habitat.
Combien ont fui dans leurs résidences secondaires?
Combien ont du mal à vivre chez eux?
Pour combien n'est-il pas concevable de ne pas partir en vacances?
Au fond, est-ce normal d'avoir besoin de fuir son quotidien, de fuir son habitat?
. . .


Une fois de plus, la preuve est là d'une résilience absente.
Tout va bien quand le confort routinier n'est pas secoué,

mais quelles sont les conséquences quand l'imprévu tape à la porte?


Faudra-t-il toujours attendre une crise pour prendre conscience ;
et attendre qu'elle passe pour perdre conscience ?


Il est trop facile de continuer comme avant.
Bientôt, il sera trop dur, de continuer comme avant.


Si le passé ne peut être changé, et que, faisant preuve d'une extrême bonté,
nous mettons les erreurs architecturales sur le compte de l'ignorance et de la découverte ;
alors n'attendons plus pour changer, car aujourd'hui se bâti l'avenir,
et qu'il est de notre responsabilité de concepteur de faire notre part,
et de transmettre le souffle du vent qui tourne.

LA CABANE - Dossier Tiny House complet en téléchargement gratuit

 

     La Colombie m'a fait prendre conscience de notre aliénation à notre habitation : ce n'est plus lui qui nous sert, c'est nous qui le servons. Nous échangeons m² contre temps de vie : crédit immobilier, travaux, entretien, ménage, stockage...

   Mes études en Architecture  d'Intérieur m'ont fait détester l'architecture conventionnelle nombriliste et consumériste.

     Découvrez l'auto-construction d'une Tiny House, La Cabane, et téléchargez le dossier en OpenSource, qui promeut une autre architecture.

ARCHITECTURE ÉVOLUTIVE

 

   Pourquoi construisons-nous l'habitat de manière figée et définitive, alors que la vie est par définition évolutive ?

    Les pièces deviennent trop étroites, parfois des m² deviennent inutilisés, les étages sont abandonnés... Générant lot d'inconfort, de frustration et d'incohérences.

     Retrouvez mon mémoire, qui questionne notre façon de construire et d'habiter dans une société où tous les codes ont changés, et un projet expérimental de logements modulables et évolutifs.

     

Show More

LE MALTING-POT

 

     Imaginez : le toit terrasse d'un parking grenoblois aménagé pour accueillir une brasserie, des jardins partagés et des projets sociaux, où sur place est cultivé le malt qui sera utilisé pour la bière, et les légumes utilisés pour le restaurant ; tout en intégrant les insectes, les oiseaux et les chauve-souris !

Un projet ? Une envie de collaborer ?

Je n'ai jamais réussi à coller avec l'architecture conventionnelle.

Alors que, en rupture avec les schémas familiaux, je me lance avec engouement dans les études d'architecture d'intérieur, je me demande vite ce que le campagnard que je suis fait dans cet univers qui m'apparaît alors consumériste, hautain et superficiel.

Je continue quand même, et malgré les bons résultats, je passe mon diplôme dans la souffrance. Je ne veux pas concevoir de cette façon-là, et suis dégouté de voir que la pratique est archaïquement répétitive de modèles industriels.

Comment peut-on à ce point continuer de fermer les yeux ...

Je passe six mois en Colombie, et vivant dans un quartier défavorisé, à sept dans une maison de la taille de mon salon français, je prends conscience de notre aliénation à nos habitats démesurés.

Ce n’est pas lui qui nous sert, c’est nous qui le servons :

sédentarisation, crédits financiers, entretien, charges, dépendance.

À mon retour, je dois retrouver un logement. Hors de question de me retrouver dépendant de celui-ci. Mes engagements éthiques, ma quête de simplicité, mon envie de créer, et une pointe de collapsologie m'amènent rapidement à imaginer un projet d'auto-construction de Tiny House nomade!

Il s'avère qu'un concours est lancé en même temps, et j'en profite alors pour m'inscrire : qui vivra verra!

J'ai pu monter ce projet grâce à toutes les expériences partagées sur internet.

À moi de faire ma part et de partager ce que m'a permis d'avancer.

Je partagerai l'aventure sur les réseaux, afin de promouvoir un nouveau rapport à l'habitat.

Le dossier sera lui en CreativeCommon, soit en libre partage !

Un projet ? Une envie de collaborer ?

Des idées pour faire bouger les choses ?

g.celard@gmail.com

06 62 23 40 68

Les Côtes d'Arey, Isère, France

SOCIAL NETWORK

LA CABANE :

  • instagram LaCabane
  • Facebook LaCabane

CARNET 2 ROUTE :

  • instagram carnet2route
  • Facebook carnet2route

"Il faut être le changement que nous voulons voir dans le monde!"

Gandhi