Logo + slogan.png

​  Une fois, ma mère a pris un papier et un crayon, s'est assise à côté de moi, et m'a demandé, attentive :

- Bon, maintenant dis-moi ce que tu fais. Quand on me demande, je ne sais jamais quoi répondre.

- J'en sais rien Maman. T'as qu'à dire que je vends de la cocaïne !

    ... Et si c'était un peu ça ? Transmettre une prise de conscience, grisante, une bouffée d'air pur, inspirante, et du sens, addictif, pour dépasser nos peurs et exploiter nos pleins potentiels !

   Pourquoi continuons-nous de faire comme avant? Pourquoi faut-il des vacances pour être heureux? Pourquoi sommes-nous si stressés? Pourquoi s'estimer par son métier? Pourquoi vivre pour les autres plutôt que pour nous-même? Pourquoi tant de monde entretient-il le même schéma qu'il critique et dont il souffre?

    À travers Adawmanaya, j'ai à cœur de faire bouger les choses, partager de nouvelles possibilités, donner foi en soi et en ce qui nous entoure. Nous sommes tous habitants du Monde. Lui, ne cessera d'être ; mais nous, comment y vivrons-nous..?

Geoffrey

A-t-on déjà entendu : «Vivement lundi !» ? Quelle gueule tirons-nous le matin dans le métro ? Quel message est transmis aux jeunes qui grandissent dans cet environnement ?

Quelle vision de la vie leur est léguée ?!

J’ai à cœur de mettre à mal ces conditionnements négatifs, pour montrer que nous sommes bien plus capables que ce que nous croyons, bien plus géniaux que ce que nous pensons, et que les scénarios sont bien plus nombreux que ce que nous imaginons !

À l'heure où #StayAtHome prôn(ait), il est plus que jamais temps de questionner notre rapport à l'habitat.
Combien ont fui dans leurs résidences secondaires?

Combien ont du mal à vivre chez eux?

Pour combien n'est-il pas concevable de ne pas partir en vacances?

Au fond, est-ce normal d'avoir besoin de fuir son quotidien, de fuir son habitat?

Faudra-t-il toujours attendre une crise pour prendre conscience ;

et attendre qu'elle passe pour perdre conscience ?

Partir, se perdre, pour mieux se retrouver. Jamais autant qu'en voyage je n'ai pu identifier note conditionnement. Explorer le monde, pour s'explorer soi-même. Partir loin de sa zone de confort pour en étirer les frontières, loin de son champs de connaissance pour en agrandir les limites.

Il y a un an, tout partait en vrille pour moi. Alors je suis parti en Colombie. Le hasard m'aura fait vivre dans le quartier fragile de Las Colonias, avec la communauté indigène Arhuaco, avec un guérisseur aux portes de l'Amazonie, et traversé le désert de la Tatacoa. L'enseignement partagé a touché beaucoup de monde, c'est pourquoi la prochaine étape est l'édition d'un livre : encore une aventure !

"Il n'y a pas de terres stériles, seulement des esprits stériles" disait Paulo Lugari. Aucune ressource n'est un déchet, elle n'est qu'une richesse en dormance, et combien de richesses dorment dans les vieux greniers, les granges et les poubelles?!

 

Naturellement, ponctuellement, je me suis mis à créer des éléments de décoration à partir de ce que mes voisins voyaient comme des déchets.

Je suis plein de gratitude envers mes grands parents qui m'ont transmis le goût de la terre. Couper son bois et cultiver ses légumes est une source de profonde humilité et de prise de conscience, dont j'ai du mal à me passer, et du mal à comprendre pourquoi c'est encore si peu répandu, à l'heure où certains se battent dans les supermarchés. J'expérimente alors un autre mode de culture, qui me semble si naturellement sensé que  je ne comprends pas pourquoi il faudrait le définir par "agro-écologique" ou "permaculturel", mais plutôt simplement de naturel.

fond.jpg

LA BIBLIOTHÈQUE

Je crois que la connaissance est le meilleur investissement à long terme.

Dans ma Bibliothèque, vous retrouverez les outils qui m'ont le plus apportés.

Société, éducation, développement personnel, entrepreneuriat, productivité, écologie, aventure

et bien d'autres thèmes y sont abordés !

À consommer sans modération.

Un projet ? Une envie de collaborer ?

Des idées pour faire bouger les choses ?

g.celard@gmail.com

06 62 23 40 68

Les Côtes d'Arey, Isère, France

SOCIAL NETWORK

LA CABANE :

  • instagram LaCabane
  • Facebook LaCabane

CARNET 2 ROUTE :

  • instagram carnet2route
  • Facebook carnet2route

"Il faut être le changement que nous voulons voir dans le monde!"

Gandhi